En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

HISTOIRE

Ce sont les viticulteurs qui ont découvert que cette méthode permettait en outre d'éviter le gaspillage du café froid, quand cette boisson était encore un luxe des jours de fête. Un employé a eu l'idée de réchauffer son café en allumant dans sa soucoupe une dose de cette eau-de-vie ordinaire dont les patrons avaient coutume de céder quelques bonbonnes pour leur donner du courage, créant ainsi un cocktail parfumé et presque sans alcool.

PRÉPARATION

Servi froid dans une tasse en grès, le café, noir, est recouvert d'un peu de cognac. La soucoupe est garnie de trois morceaux de sucre imbibés de cognac auxquels on met le feu. En brûlant, le cognac de la soucoupe réchauffe la tasse et le café. Lorsque la température s'élève suffisamment, le cognac de la tasse s'enflamme. Après combustion totale du cognac, on verse le contenu de la soucoupe dans la tasse. On obtient une sorte de liqueur de café au cognac. Pour une meilleure réussite, on utilise de préférence un cognac fort, spécial, à 60 °C

COGNAC SPECIAL BRULOT

Infos consommateurs

Avertissement alcool
L'abus d'alcool est dangereux, consommez avec modération.